Le turban un accessoire de mode tendance, mais quelle est son origine ?

Le turban est un couvre-chef composé d’un long morceau de tissu qui se portait principalement par les hommes en Asie.

Bien avant sa mise en lumière sur le devant de la scène mode, le turban avait une connotation religieuse et culturelle en orient. D’ailleurs, les couleurs et le drapage variaient en fonction des ethnies. Par exemple, la couleur orange était associée au courage.

Grâce à son volume imposant, il servait aux hommes à se protéger du climat aride, des tempêtes de sable et du soleil. Il pouvait aussi être utilisé comme un oreiller ou un tapis.

En 1911, le turban fait son entrée dans le monde de la mode grâce au grand couturier Paul Poiret, un des précurseurs du style art déco en France.

Le créateur était connu pour organiser des soirées grandioses conviant les plus grands noms d’art et de mode de l’époque. Passionné d’orient, il organise une réception culte sous ce thème qu’il nomma « La mille et deuxième nuit » à son hôtel rue d’Antin. L’occasion d’exhiber à ses trois-cent invités sa nouvelle collection inspirée de cet univers oriental qui l’inspire tant.

Paul Poiret ne fait jamais les choses à moitié, sur l’invitation le ton était déjà donné : « Cette nuit-là, il n’y aura pas de nuages dans le ciel et rien de ce qui existe n’existera ».

Lui était vêtu tel un prince persan quant à sa femme Denise, elle portait un magnifique turban surmonté d’une aigrette. Le turban fait sensation et connait une vague de succès.

Ainsi, le créateur réinvente le turban le propulsant au rang d’accessoire de mode très pointu et hors du temps. En 1913, il présente sa vision du turban bijou qu’il orna de plumes et de pierres précieuses réservé à une certaine élite féminine.

Dans les années 1930, le turban se popularise auprès des femmes et se porte plus fréquemment. En 1940, dans un contexte de guerre, les femmes ont eu recourt au turban comme un accessoire pratique et utile pour cacher les cheveux mal entretenus et se protéger de la saleté des usines où elles travaillaient. Seule la classe bourgeoise avait le luxe de se permettre le port de turban comme un véritable accessoire de mode.

A cette époque, Hollywood battait son plein et les plus grandes stars du moment s’emparaient de cet accessoire comme l’actrice Greta Carbo ou véritable icône de mode.

Plus tard, dans les années 60-70, la princesse Grace de Monaco ou encore la reine Elisabeth, portaient très souvent le turban lors de prestigieux événements.

Depuis son entrée dans le monde de la mode avec Paul Poiret, le turban ne cesse de fasciner les plus grands créateurs au fil du temps comme Yves Saint Laurent inspiré par le style de Paloma Picasso, Jean-Paul Gaultier ou Prada.

Cet accessoire a marqué toutes les époques et tous les styles. Il est la définition même de l’accessoire intemporel. Toujours aussi prisé, le turban restera un symbole de distinction et d’originalité qu’on voit encore aujourd’hui, porté par les plus grandes célébrités.

Passionnément, Nadia Andolsi